Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Collaboration aujourd'hui en France - Page 4

  • Catherine Deneuve, une penseuse politique ignorée

    Au sujet de la politique de Budapest qu'elle accusait "de violer les valeurs de l'Europe en posant des grillages qu'on ne ferait pas pour des animaux".

    "Je trouve ça scandaleux" ajoutait notre brillante analyste.

    "La Hongrie qui fait ces murs de barbelés alors que ces migrants ne font que passer. Personne n'a envie d'aller en Hongrie à notre époque. C'est vraiment incroyable de se conduire comme ça."

    Catherine Deneuve, le 2 septembre 2015

  • L'Union européenne organise la destruction des nations par submersion migratoire

    Mercredi dernier, au Parlement européen, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, soutenu par le Parti Socialiste et l'UMP, s'est livré à une véritable apologie de l'immigration massive. Le lendemain, les députés de gauche comme de droite ont approuvé un plan de répartition obligatoire des clandestins dans les différents pays membres de l'Union Européenne, lesquels se verront infliger une lourde amende s'ils refusent de s'y plier. Si l'on nous annonce que la France n'en accueillera "que" 24 000, il s'agit là d'une énorme imposture puisque l'Allemagne va offrir à elle seule l'hospitalité à 800 000 immigrés illégaux, et que l'espace Schengen, comme chacun le sait, permet à quiconque de se déplacer librement et de franchir les frontières intérieures qui n'ont plus d'existence que dans les mémoires.

    Cette décision est une catastrophe pour les peuples européens, comme pour les étrangers projetant de traverser les mers pour débarquer sur les îles grecques ou en Sicile. En créant un appel d'air supplémentaire, François Hollande, Angela Merkel, Jean-Claude Juncker, et la cohorte des irresponsables incitent en effet des populations entières à prendre des risques inconsidérés - au seul bénéfice des mafias, des milices, et des passeurs - pour venir s'installer sur notre continent et profiter, bien sûr, des avantages de notre système. Une politique d'autant plus criminelle et inhumaine que la France est à présent sommée de fournir logement, soins et nourriture à des clandestins, alors qu'elle ne parvient pas même à venir en aide à ses citoyens les plus précaires. Plus terrible encore, le risque que des djihadistes se fondent parmi ces masses de clandestins est élevé et largement sous-estimé par les autorités politiques, aussi bien nationales qu'européennes.

    Il faut d'urgence mettre fin à Schengen, retirer de notre droit la possibilité de régulariser les clandestins, abolir le droit du sol et fermer le robinet des aides sociales et médicales alors que les Français voient leur système d'assurance-maladie se désengager et s'effilocher jour après jour.

    Il est urgent de déchirer les chiffons de papier pondus par une Union européenne qui s'acharne contre le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et s'intéresser en premier lieu aux collabos sans lesquels la situation actuelle aurait été impossible.

  • Guy Bedos devient enfin drôle....

    Guy Bedos.jpg

    Guy Bedos vous accueille chez lui
    Son adresse : 29 Rue Guynemer 75006 Paris.

  • un beau spécimen : Emmanuel Macron

    «L'arrivée de réfugiés est une opportunité économique»

    Emmanuel Macron (ex-banquier chez Rothschild, membre des « Young Leaders » de la French-American Foundation (comme François Hollande) et ministre de l’Économie du gouvernement Manuel Valls)

  • L'évêque d'Aix Mgr Dufour souhaite un bon ramadan en citant un auteur appelant au meurtre et au djihad

    Encore un beau spécimen débusqué par l’Observatoire de l'islamisation :
     
    Monseigneur Christophe Dufour, évêque d’Aix et Arles, écrit :
    A vous mes amis musulmans,
    Vous commencez ce mois de Ramadan, temps de jeûne, de prière, de partage. En ce moment important nous prions Dieu qu’il vous bénisse.
    Un hadith prophétique de votre tradition dit bien: « Nul d’entre vous n’est un croyant tant qu’il ne souhaite pour son frère ce qu’il souhaite pour lui-même. » (Les Quarante Hadîths de Nawawi, 13) Lire la suite du communiqué.
    Dans les Quarante Hadîth du célèbre juriste sunnite An-Nawawi (1233-1277) cités respectueusement comme "prophétiques"  par Mgr Dufour on lit :
     
    Le hadith n° 8 :«Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu'à ce qu'ils témoignent qu'il n'est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent la Zekâa »
     
    Le hadith n°14 :«Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s'agit d'un des trois coupables que voici: le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane». 

    Le hadith n°17 :«Certes, Allah a prescrit de pratiquer le bien en toutes choses. Lorsque vous tuez, tuez bien. Lorsque vous égorgez, égorgez bien. Que chacun de vous aiguise son couteau et traite bien sa victime».

    Le hadith n°29: "Veux-tu que je te montre la partie principale de la religion, sa colonne vertébrale et son sommet ?" "Oui, ô Envoyé d'Allah", répondis-je. Il répondit: "La partie principale de la religion c'est la soumission à Allah, sa colonne c'est la prière rituelle, et son sommet la guerre sainte" 
     
    Dans son livre "Riyad As-Salihin" [Les jardins des saints], un chapitre est entièrement consacré à la "guerre sainte" Il s'agit clairement, suivant les  enseignements du "prophète", de combattre les "idolâtres" les "polythéistes" et plus généralement ceux qui n'attestent pas que Mahomet est l'envoyé d'Allah. On y lit :"390. Selon Ibn 'Omar , le Messager de Dieu a dit : « On m'a ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils attestent qu'il n'est pas de divinité hormis Dieu, que Muhammad est l'Envoyé de Dieu, qu'ils accomplissent la salat et qu'ils s'acquittent de la zakat. S'ils s'en acquittent, alors ils préservent de moi leur vie et leurs biens, excepté dans le cas où ils sont coupables au regard de l'islam, et Dieu les jugera en dernier ressort. » 

    Il serait trop fastidieux de citer tous les hadîth de Nawâwi prônant la guerre contre les non-musulmans. L'évêque d'Aix et Arles doit revenir sur son communiqué,  exprimer ses regrets, reconnaitre son énorme bourde, ou être considéré comme un hérétique. Manifestons lui notre indignation :


  • La collaboration politique avec les islamistes : l'enquête de 320 pages

    L'Observatoire de l'islamisation

  • Yves Jégo (UDI) pour l’instauration d’un quota de migrants dans CHAQUE commune

    "Où est notre humanisme ? » C’est ainsi qu’Yves Jégo avait réagi à la comparaison effectuée par Nicolas Sarkozy entre les migrants et une fuite d’eau. Et, pour faire face à la question des migrants, le député UDI a une solution.

    Invité de France Bleu ce lundi 22 juin, Yves Jégo a ainsi proposé de nommer un nouveau ministre au gouvernement chargé de ces questions. Il propose également que chaque commune accueille un quota, restreint, de demandeurs d’asile :

     

    "Je propose qu’on nomme très rapidement un secrétaire d’Etat aux migrants. Que ce secrétaire d’Etat aurait deux taches. Une première d’organiser les choses dans notre pays. Je ne serais pas choqué qu’on dise que chaque commune doit accueillir 0,10 ou 0,20% de sa population à travers des gens qui sont demandeurs d’asile. Et puis il pourrait faire une deuxième chose : mobiliser l’Europe, pour aller organiser dans le nord de l’Afrique des camps de réfugiés où l’on traitre des gens dignement et où l’Europe pourrait ouvrir des bureaux de demandes de droit d’asile, pour que ce soit traité depuis le nord de l’Afrique et non plus de chacun des pays."

    François Desouche

  • Jean-Loup Amselle : « il est nécessaire que l’Etat français favorise la construction de mosquées »

    Extraits de la tribune de Jean-Loup Amselle (Anthropologue, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales/EHESS) qui revient sur l’émission« On n’est pas couché », sur France 2, qui a donné lieu à une altercation entre le journaliste Aymeric Caron et l’essayiste Caroline Fourest. Il estime que toutes les formes de racisme (antisémitisme, islamophobie, anti-arabe et anti-noir) doivent être traitées à égalit

    Il faut être conscient que l’extrême-droitisation de la société française n’est pas imputable à la seule responsabilité et au seul échec de la gauche au pouvoir. La racialisation du débat politique est tout aussi imputable à l’extrême gauche identitaire, nationaliste et « décoloniale » , qui tient un discours exactement symétrique à celui de la droite et de l’extrême droite identitaires.

    Au-delà de cet épisode, ce sont deux positions caricaturales qui se sont exprimées et traduisent bien l’état de confusion intellectuelle et politique dans laquelle baigne notre époque, particulièrement depuis le 11 janvier. [...]

    Sans verser dans l’« islamo-gauchisme », c’est-à-dire sans considérer que l’idéologie religieuse, qu’elle soit musulmane ou chrétienne pentecôtiste, par exemple, s’est substituée à la lutte de classes, ou sans estimer qu’il faille prendre en compte les différentes « communautés » religieuses pour faire avancer la combat contre les discriminations, il reste que toutes les religions présentes sur le sol français ont droit à un traitement égalitaire.

    Face aux religions installées de longue date en France, comme le catholicisme et le judaïsme, religions qui bénéficient de lieux de culte publics et d’un financement destiné à l’enseignement confessionnel, il convient que les religions apparues plus tardivement sur la scène nationale bénéficient des mêmes droits, et il est donc nécessaire que l’Etat français favorise la construction de mosquées tout comme il doit financer l’enseignement musulman. Faute de quoi, le principe du « deux poids, deux mesures » continuera de nourrir le ressentiment de ceux qui estiment pâtir d’un traitement défavorable de la part de la France.

    FDesouche